Scribouillages et pensées frénétiques

De tout et de rien. Surtout de rien.

03 février 2016

RIP Mon scanner

WP_20160203_07_47_31_Pro

Premiere victime de la guerre félino-féline, mon petit scanner canon est tombé au champ d'honneur. Littéralement. Il est tombé de l'armoire ou il était posé, propulsé en arrière par le bon d'un chat assis dessus. La vitre a volé en mille éclats.

Posté par Lledelwin à 08:18 - It's my life - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 octobre 2015

Avant, nous avions des principes. Aujourd'hui nous avons un chat.

 

chat-et-principes

 

Aujourd'hui, enfin, je me sors les doigts du luc et je poste ce dessins terminé depuis... pfiou, au moins ça.

Donc nous avons un chat, nous sommes passé du coté obscur de la force, celui où l'on gatouille devant un petit bidule à quatre patte au prétexte qu'il est trop choubidougnon avant de tenter de garder un semblant de street-credibility en gueulant que "le chat, pas les griffes !!!" et ou l'on peste sur notre echec manifeste en tant que parents de chat incapables de l'empecher de faire ses griffes dans les fauteuils plutôt que sur son grattoir fancy tout plein et qu'il boude...

Chat qui en ce moment même est assis devant mon écran, sur mon bureau.

Posté par Lledelwin à 11:44 - It's my life - Commentaires [1] - Permalien [#]

18 octobre 2015

Le plus dur, après un enterrement, ce sont les rêves

deuil

Le père de mon compagnon a été hospitalisé d'urgence début juillet, pour une infection généralisée due à des staphilocoques dorés, entrés dans son organisme on ne sait trop quand ni comment. 

Après plusieurs jours (...semaines) sous antibiotiques, l'infection était plus ou moins sous contrôle mais les reins et le coeur avaient pas mal soufferts.

Le 12 aout, le jour-même où je signais mon contrat de travail, il fut opéré pour une transplantation de valves cardiaques. L'opération se passa bien, la récupération beaucoup moins.

Après plusieurs jours (...semaines) en syndrome confusionnel post-opératoire, son état s'était soudain brusquement amélioré et on osait enfin espérer un rétablissement, après des mois de hauts et de bas, d'examens, de dyalises, de machines qui font ping, de montagnes russes émotionnelles. On faisait des plans d'avenir.

Et puis son état de santé s'est dégradé le 9 octobre et le 10, son coeur cessait de battre pour toujours.

Il fut inhumé le 16 octobre.

Il avait 68 ans.

"Lavez-vous les mains !"
Jean Lefèvre

 

Posté par Lledelwin à 13:35 - It's my life - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 octobre 2015

On ne plaisante pas avec la religion. On ne plaisante pas avec le terrorisme. on ne plaisante pas.

Qui se souvient de La petite mosquée dans la prairie ? Cette série canadienne écrite par une musulmane dépeignait le quotidien d'une communauté hétéroclite de musulmans d'origine diverse vivant dans une petite ville et réunie autour de leur nouveau local de prière, aimablement prêtée par le curé, et leur jeune imam, tout droit débarqué d'une grande ville, face à la défiance des auditeurs de la radio locale, légèrement de xénophobe.

C'était léger, satirique, parfois un peu maladroit mais souvent drôle.

Parlant du jeune imam, celui-ci apparaît dans le premier episode. Il a abandonné une carrière prometteuse ou on porte des costumes sérieux pour se consacrer a la religion et, alors qu'il fait la file à l'aéroport, à une discutions houleuse avec son père qui ne comprend pas ce choix, estime qu'il s'agit d'un suicide social, que ça va faire l'effet d'une bombe au'repas de famille...  Au fur et à mesure que ces brides de conversations sont saisies par les voisins du jeune cadre dynamique d'Ève u homme de Dieu, ceux ci prennent peur, s'écartent et finalement la sécurité débarque et l'arrêté pour suspicion de terrorisme.

Et bien la même situation viens de se reproduire, grandeur nature, en Belgique.

On avait déjà eut  le jeune pakistanais rentrant d'un match de cricket avec sa batte sous le bras, enroulée dans un sweat shirt dont le portrait s'est retrouvé dans la presse et sur des avis de recherche de la police, suspecté de transporter une arme a feu en rue et de préparer un attentat dans les beaux quartiers.

Aujourd'hui, on a l'amateur d'humour noir qui cherchait a briser la glace et qui a réussi a fait débarquer les forces d'interventions spéciales a un team building

 

Tweet ironique à Anvers: bâtiment évacué et unité spéciale déployée

Ce mercredi 30 septembre, en soirée, le bâtiment du siège d'ING à Anvers a été évacué à la requête de la section terrorisme de la police d'Anvers. Il n'y avait pourtant aucun autre danger pesant sur le bâtiment. Hormis celui d'abriter un amateur d'humour noir. Explications.

http://www.rtbf.be

 

 

 

 

 

 

Posté par Lledelwin à 08:24 - Actualité - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 septembre 2015

Tuvok

Ralentissement sur le blog pour cause de difficulté à scanner mes trucs. Raison : féline

FB_IMG_1442133387439

 

 

Posté par Lledelwin à 10:29 - It's my life - Commentaires [2] - Permalien [#]

16 août 2015

Faire du sport pour perdre du poid, bonne idée ou mauvaise idée ?

 

Escrime0

Escrime1

Escrime2-1

Escrime2Escrime3-0

Escrime3

 


Je n'ai pas beaucoup du tout dessiné de spadassin depuis 2013, par contre j'ai beaucoup manipulé d'épée. Une rapière papenheimer et une italienne de chez Jiri Krondak pour être plus précise.

Et plus tard, en 2014 :

 

Escrime4

Voila, pour perdre du poid, l'expérience n'est pas très concluante. Par contre pour gagner en force et pour s'éclater, c'est parfait. Depuis

Posté par Lledelwin à 21:05 - It's my life - Commentaires [3] - Permalien [#]

15 août 2015

Aujourd'hui, Gérald joue au Gwent

tumblr_novnienr4P1rz31j5o1_540tumblr_novnienr4P1rz31j5o2_540

 

Provient à l'origine de Reddit, trouvé sur le forum de Canard PC.
Je ne suis pas l'auteur de ces dessins, j'ai totalement oublié comment on fait des gif anim depuis longtemps.

Posté par Lledelwin à 17:22 - Trucs divers - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 août 2015

Aujourd'hui, j'ai signé un CDI

Le-Voyageur-contemplant-une-mer-de-nuages-1817-1818

Posté par Lledelwin à 20:50 - It's my life - Commentaires [2] - Permalien [#]

06 août 2015

Aujourd'hui, culture et chaleur.

Aujourd'hui, j'ai visité l'exposition Crinoline et Cie - la bourgeoise s'expose au Musée de la Dentelle et du Costume de Bruxelles.

La crinoline, c'est cette pièce de harnachement que portaient les femmes pour gonfler leurs jupes et leurs donner une ampleur inouie sans devoir s'encombrer de moult jupons. Donc il parait qu'en un sens, c'est une pièce de vêtement libératrice (...dans le sens où elle épargne le port de quelques kilos de sous-vêtements).

Quasi pas de crinolines en elle-même mais des robes, des accessoires (...tel que des bourses, des éventails, des chapeaux, des ombrelles, des retrousses-jupes... Jamais entendu parler de retrousse-jupe ? Moi non plus. Faut imaginer une sorte de pince de la taille dans casse-noisette ou d'une très grande pince à sucre. Certains semble manifestement se porter pendu à la ceinture, comme une sorte de chatelaine, et on pince la jupe dedans pour la retrousser et éviter qu'elle ne se salisse au contact du sol. Je ne peux pas être plus précise, c'était exposé dans une vitrine, sans mode d'emploi, et Google reste définitivement muet sur cet accessoire).

Je n'avais pas de carnet avec moi, je n'ai pas fait de croquis. J'ai tenté de faire des photos, mais la pénombre protectrice et le fait que la mise au point se faisait de préférence sur la vitre que sur l'objet ne m'ont pas super aidé. Puis il faisait super chaud alors j'ai pas insisté des masses.

WP_20150806_12_21_56_Pro WP_20150806_12_22_19_Pro

Voila les deux seules photos que j'ai prise d'une robe ma foi fort jolie, avec des passepoils rehaussant et accentuant les plis, un effet retroussé de la veste... Joli. Je suis néanmoins fort heureuse de mon époque débraillée où l'on ose sortir en cheveux, sans ombrelle et où l'on peut porter des manches de la taille que l'on veut à l'heure que l'on veut et non en fonction de ce qu'il est convenable de porter.

WP_20150806_12_30_26_Pro

Par ailleurs, je me suis fait la réflexion que ces souliers de dame n'était pas bien larges. La pointure ressemble à un 37 - 38 moderne (difficile à dire, je rappelle qu'il faisait sombre, chaud, qu'ils étaient dans une vitrine) mais le talon et la pointe de la chaussure sont de largeur équivalente, là où toute chaussure moderne à tendance à s'évaser du coté des métatarses. On peut pousser de hauts cris devant les malheureuses chinois aux pieds bandés jusqu'à la mutilation pour former de meugnons petits boutons de lotus d'or ou d'argent, mais le pied de la femme occidentale de classe aisée au XIXeme siècle ne devait pas vivre une vie libre et épanouie non plus : pour pouvoir rentrer dans ces chaussures, ne faut-il pas avoir eut le pied compressé en largeur depuis l'enfance pour éviter qu'il ne s'élargisse ? Etaient-elles capables de marcher longtemps sans geindre que leurs pieds les faisaient souffrir la mort ? En tout cas, je pense que je vais arrêter de soupirer devant les jolies bottines à boutons: mes docs sont peut-etre peu gracieuses mais Dieu qu'elles sont confortables !

 

Posté par Lledelwin à 16:57 - It's my life - Commentaires [3] - Permalien [#]

05 août 2015

Aujourd'hui, flash back

enseignement1

enseignement2

enseignement3

Posté par Lledelwin à 13:26 - It's my life - Commentaires [1] - Permalien [#]