Scribouillages et pensées frénétiques

De tout et de rien. Surtout de rien.

07 juillet 2010

SOS-IVG.net - contrer la désinformation - Partie 3

Résumé des épisodes précédents : Suite à une conférence portant sur l'accès à l'IVG en Belgique et ailleurs, Lledelwin s'interroge sur la possibilité de restreindre la liberté de choix et constate la montée en puissance d'un discours anti-choix à la foi dans les média traditionnels mais aussi sur l'Internet.

L'Internet, parce qu'il est (plus ou moins toujours) un espace de liberté, voit fleurir les sites les plus divers, exprimant les opinions les plus diverses voire les plus extrêmes et, sans trop de surprise, les sites de militants anti-choix pullulent. Certains annoncent clairement la couleur, d'autres se font passer pour des sites informatifs, voir carrément (comme IVG net, par exemple, mais il n'est pas le seul) pour des sites d'organismes officiels, avec n° vert et écoute téléphonique, ayant pour but d'écouter, d'informer et de conseiller les femmes en détresse. Cependant c'est loin d'être le cas, au lieux d'informer de façon neutre, d'aider à prendre une décision, ces gens désinforment et manipulent les personnes qui les confondent avec des organismes "neutres"

En réaction, un autre site est créé : SOS-IVG.net, qui dénonce ces sites cherchant à manipuler l'opinion des femmes en détresse en leur distillant de fausses informations, énumère les indices permettant de repérer un site partisan plutôt qu'informatif et donne une liste de lieux et de site où trouver une information fiable et complète afin d'aider les personnes en détresse à prendre une décision qui soit pleinement la leur et non celle qu'autrui voudrait qu'ils prennent.

Peu à peu, l'information, comme une tache d'huile ou une marée noire gérée par BP, s'étend. On en parle dans les dom-tom, dans les média alternatifs alternatif et même dans des quotidiens plus "classiques" qui relaient l'information.

Malheureusement, si INFO IVG (ou SOS-IVG.net) a l'immense mérite d'informer sur les risques de manipulation et sur les endroits où trouver une information fiable sur l'avortement, les liens renvoyant vers ces sites ne concernent que la France. J'ai repris ci-dessous une liste de sites dignes de confiance ou trouver de l'information. Elle n'est pas exhaustive mais elle est, je l'espère, assez complète.

IVG.Net - Avortementivg com sont des sites qui se prétendent informatifs mais qui sont en réalité pro-life et non pro-choice. De même, taper une recherche avec les mots-clés SOS IVG ne fait que vous rediriger vers ce genre de site pro-life qui prétendent dispenser une information et complète mais qui en réalité cherchent surtout à amener les femmes enceintes à prendre la décision qui collent aux convictions du webmaster

Posté par Lledelwin à 17:17 - Réflexions. - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires

    Je pense que tu as bien cerné le problème. Le choix et la liberté de la femme de décider de son corps.

    Les dérives se multiplient dans des "détails" très éclairants : des propositions de loi allant dans le sens d'une reconnaissance d'"état civil" au foetus de plus en plus précoce etc... et là ce sera officiel; on ne pourra plus tolérer l'IVG car on pourra invoquer le "meurtre"... un ovule est-il déjà un citoyen? A croire que oui, pour certains... et que deviennent les enfants dans ces cas de vie imposée? Qui s'en soucie?

    Posté par Tonton de Bxl, 12 juillet 2010 à 21:39
  • Parce que, évidemment, vous n'avez pas d'avis sur la question et votre information est complète et impartiale.
    Voilà un discours argumenté, qui prend en compte à la fois la réalité, toute la réalité (par exemple, le fait que l'œuf, l'embryon ou le fœtus ne peut pas être assimilé au corps de sa mère, un détail de l'histoire, n'est-ce pas ?), et la détresse des personnes, qui, au moment de prendre cette décision, sont, comme chacun sait, tout à fait libres, calmes, pleinement maîtresses de leurs émotions et de leur raison. Il suffit d'ailleurs de taper IVG sur Google pour constater que toutes les femmes l'ayant vécu réellement s'en félicitent et le recommandent à qui veut l'entendre.

    "Welcome in the real world", comme disait l'autre.

    Posté par Vianney, 04 février 2011 à 20:08
  • Je pense que mon opinion est clairement visible dans ce que j'écris. Ce n'est cependant pas ce que je pense dont il est question, mais de la possibilité qu'ont les femmes de trouver une information honnête qui leur permette de se former une idée par elle-même.

    Or le florilège de site qui se font passer pour informatifs mais qui sont en réalité militants et n'hésitent pas à offrir une information biaisée et fausse ne permettent absolument pas de se faire une opinion. C'est CA qui est problématique.

    Tout comme votre ironie concernant les femmes décidant d'avorter "[elles] sont, comme chacun sait, tout à fait libres, calmes, pleinement maîtresses de leurs émotions et de leur raison" est problématique. Comme avorter ne pouvait être qu'une décision prise dans l'affolement et signe d'une aliénation passagère qu'il faut traiter comme il se doit : en prenant pour elles des décisions concernant leurs corps et leurs avenir.

    PS : aux dernières nouvelles, mon utérus n'est pas situé sur Mars, les ovules qui le traversent sont des cellules produites par mon corps... On peut donc les assimiler à une partie de mon corps sans se tromper.

    Je ne vais même pas relever le "détail de l'histoire", on s'approche trop du point godwin

    Posté par Lledelwin, 07 février 2011 à 17:48

Poster un commentaire