Scribouillages et pensées frénétiques

De tout et de rien. Surtout de rien.

17 mai 2009

Journée mondiale contre l'Homophobie

Cette note a été écrite en réaction à celle de DJOU

Once_upon_a_time

Homophobia1
Homophobia2

Pour moi et pour mon amoureux, ce ne fut qu'une mésaventure très désagréable. Une cause de grosse colère. On en a parlé toute une soirée, le lendemain aussi, puis on l'a oublié. On en a reparlé un peu, par la suite. Puis on a tourné la page.

Pour d'autres, cette menace du gnon dans la face, de l'agression bête et méchante, motivée ni par ce que pense la personne, ni par ce qu'elle fait de sa vie, uniquement motivée par ses choix amoureux, c'est une peur quotidienne. Histoire de leur rappeler, en permanence, que les gens comme eux, ils transgressent les normes établies, et que ça, ces petits cow-boy de bac à sable, ils en veulent pas dans leur ville !

Et ça, j'ai même pas envie de me fendre la poire d'une longue tirade pour exprimer tout le bien que je pense de cette attitude. Non, je trouve même pas les mots, ce contrôle sociale que certains se croient autorisés à mettre en pratique au nom de ce qu'eux estime être la norme, c'est pathétique, pitoyable, horripilant, ça me gonfle, ça me hérisse, cette connerie manifeste, ça me sature l'esprit, ça m'encrasse les karma, c'est la merde quoi.

Bon. Chantons tous en coeur, plutôt : f...

Posté par Lledelwin à 00:01 - Réflexions. - Commentaires [10] - Permalien [#]

Commentaires

    Rhô putain... Y'en a qui devraient franchement changer de pseudo...

    Posté par Nimwendil, 17 mai 2009 à 14:09
  • Ah, tiens, disparu

    Posté par Nimwendil, 17 mai 2009 à 14:09
  • En effet, comme dit précédemment, je n'accepte plus les commentaires postés sans adresse de site internet par de parfais anonymes. Quelque soit la nature du propos, désormais, qu'il soit fleur bleu ou particulièrement gratiné, je delete.

    Posté par Lledelwin, 17 mai 2009 à 14:12
  • *vérifie qu'elle a bien mis son pseudo*

    Pfiouu quelle note! O_o (Les dessins sont très doux, c'est beau.)
    Incroyable comme histoire. Personne n'est à l'abri de la connerie des gens... Dans quel monde vivons nous? :/
    Chaque blog révèle son lot de connards. Merde, qu'ils sont nombreux...

    Posté par Armo, 17 mai 2009 à 20:43
  • Le plus fou, c'est que si on avait du me demander "t'as déjà été témoins d'un acte homophobe ?" j'aurais dit "moi ? Non, bien sur que non !" C'est par une association de souvenirs, par je ne sais trop quel cheminement mental, que je me suis rappelé cet événements là, que j'avais complêtement enfoui dans les souvenirs.

    Posté par Lledelwin, 17 mai 2009 à 22:26
  • Oh ben... Pourtant raconté comme ça, çà a l'air tellement violent, qu'on imagine mal oublier un tel truc. Mais c'est vrai que la mémoire est sélective, et que les mauvais souvenirs disparaissent au bout d'un temps.
    En tout cas, ça reste un témoignage parlant.

    Posté par Armo, 18 mai 2009 à 00:00
  • C'est dingue quand même ! on remarquera le courage de l'agresseur : sauter dans le dos...

    Posté par the ghost, 18 mai 2009 à 00:46
  • je crois qu'on est plein à pouvoir raconter des agressions homophobes vraies ou supposées, ne serait ce qu'à l'école, pour faire revenir les jeunes dans ce qui est appelé "le droit chemin", enfin je pense qu'aujourd'hui il y a eu des progrès mais encore une bien bien longue route à mener. J'ai été sur le blog de Djou, du coup, et qu'est ce qu'il est bien aussi !

    Posté par emelire, 22 mai 2009 à 11:31
  • Ha! La fameuse technique de l'agression...ça fait toujours chavirer les coeurs..."ouais je suis un héros des temps modernes...j'ai survécu à la Noris"

    Non sérieusement...c'est fâcheux mais bon...on n'y peut rien...même associations et tout le tremblement que voulez vous qu'ils fassent?
    Déjà arrêtons de caricaturer les homos. cet "agresseur" s'en est pris à des clichés...

    Posté par Bathòcury, 18 avril 2010 à 12:16
  • Je suis pas très certaine d'avoir compris ta méthode pour faire chavirer les cœurs : tu te mets volontairement en situation où tu va te faire agresser, en espérant qu'ensuite, les demoiselles (ou les messieurs)(ou les extra-terrestres) fondent d'attendrissement devant ton petit cœur et ton petit corps meurtri ? Où plus cyniquement, tu considère qu'un garçon racontant à sa copine s'être fait taper dans le dos et arracher une boucle d'oreille à la volée ne cherche qu'une chose : pas se confier à la fille qu'il aime, mais juste utiliser ses sentiments pour baiser ce soir (parce que se faire taper dessus, ça n'affecte pas du tout le moral et qu'on est illico près à niquer ensuite) ?

    C'est pas également un cliché, ça ?

    Posté par Lledelwin, 22 avril 2010 à 11:14

Poster un commentaire